5 magnifiques bols à thé japonais à découvrir

Les artisans japonais ont une merveilleuse façon de combiner forme et fonction dans les articles ménagers. Il suffit de prendre cette sélection de superbes bols à thé, des œuvres d’art en miniature. Alliant art et design, l’humble bol à thé est un bel exemple de la délicatesse et de la beauté de la céramique japonaise.

Continuez votre lecture pour découvrir quelques exemples extraordinaires de la culture matérielle du Japon, avec notre sélection de 5 des bols à thé les plus complexes et uniques qui soient.

1 – Raku

La poterie de Raku est un type de poterie qui est presque synonyme de cérémonies japonaises du thé, caractérisée par le fait qu’elle est en forme de main plutôt que jetée sur une roue, et développée au XVIe siècle. Ce magnifique bol à thé Raku fait partie de la collection du Musée d’art de Sagawa. Ses éléments décoratifs en relief et ses couleurs de cuivre, cobalt et vert sont typiques de Raku Kichizaemon, le fils du 14e maître Raku Kakunyu (1918-1980).

2 – Ryoji Koie

Les couleurs monochromes de ce bol à thé de 2004, de l’artiste japonais Ryoji Koie, contribuent à son aspect texturé et robuste. En effet, Koie utilise des techniques mixtes comme l’argile et le verre dans ses sculptures figuratives, et l’aspect sculptural se traduit dans sa céramique. En résumé, vous aurez peut-être du mal à boire votre thé matcha dans une pièce comme celle-ci, préférant plutôt l’admirer de loin !

Des siècles d’artisanat inégalé entrent dans la création des pièces pour la cérémonie du thé.

3 – Makuzu Kosai

Ce magnifique bol à thé noir glacé de Makuzu Kosai présente un motif familier de l’iconographie japonaise : la montagne. La simplicité et l’élégance délibérée sont ce qui frappe avec ce beau bol, le céramiste rejetant un style décoratif élaboré et choisissant une palette monochrome. Un bel exemple que parfois moins, c’est mieux.

4 – Yoca Muta

Les céramiques japonaises ont tendance à mettre fortement en valeur la nature. Mais cette pièce de l’artiste céramiste Yoca Muta est une interprétation particulièrement dramatique d’une baleine, avec de magnifiques ajouts de vagues mousseuses, qui rappellent les célèbres gravures de Katsushika Hokusai. Le mouvement, le drame et la délicatesse de cette pièce sont extraordinaires, la forme blanche de la tasse à thé elle-même semblant presque refléter les ondulations de l’océan lui-même.

L’habileté des céramistes japonais peut changer la façon dont vous voyez l’art.

5 – Kayoko Mizumoto

L’artiste porcelainier autodidacte Kayoko Mizumoto crée ces magnifiques pièces de style kutani. Originaire de Kutani, qui fait maintenant partie de Kaga, Ishikawa, Kutani ware est connu pour ses couleurs vives et sombres. On dit que le style provient des hivers rigoureux de la région de Hokuriku, ce qui signifie que les gens de la région souhaitaient des couleurs plus audacieuses et plus fortes dans leurs céramiques. La pièce de Mizumoto, avec ses formes presque patchwork, ses motifs ondulants et ses teintes oscillantes, capture parfaitement la vivacité du style.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s